Le travail, c’est pas la santé

Une étude d’une revue médicale réputée vient de conclure que des horaires de travail à rallonge augmentent considérablement les risques d’infarctus et d’accident vasculaire cérébral. Ainsi, au-delà de 35 et 40 heures par semaine, le risque d’AVC augmente de 10% si l’on travaille jusqu’à 48 heures, et même de 33% au-delà de 55 heures. Une démonstration supplémentaire de ce que bien des travailleurs vivent et savent en raison de l’exploitation qu’ils subissent et qui s’est aggravée ces dernières années.
Une raison de plus pour exiger la diminution du temps de travail et la répartition du travail entre tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.