Vervoort a baissé son pantalon

Samedi 2 avril, l’extrême droite voulait remettre le couvert et a appelé à manifester à Molenbeek et à la Bourse. Officiellement, Vervoort a interdit toute manifestation, ce qui est déjà un problème. Les socialistes mettent l’extrême-droite et les anti-racistes dans le même sac. Oui, il aurait fallu que les travailleurs descendent en nombre dans les rues pour montrer qu’elle n’appartient pas aux apprentis nazis. Mais Vervoort est allé plus loin. Car si l’extrême droite a pu manifester, les quelques personnes présente samedi à la Bourse et qui avaient le malheur de ne pas avoir le crane rasé se sont fait arrêter. Y compris le pourtant inoffensif président de la Ligue des Droits de l’Homme. Bref, pour ne pas s’en prendre à l’extrême-droite, le PS est prêt à en découdre avec son propre électorat. Encore une démonstration, s’il en était besoin, que ce ne seront jamais les socialistes qui feront barrage à l’extrême-droite, mais bien les travailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.