Les chimères de Peeters

Des négociations sont actuellement en cours sur le TTIP, un accord de libre-échange entre l’Europe et les Etats-Unis qui donnerait encore plus de droits aux grands groupes pour imposer leur loi, ou plutôt leur absence de loi, sur les prix, les salaires et les conditions de travail. Mais Kris Peeters, ministre de l’Emploi, lui, il y croit : le traité apporterait entre 2% et 8% de croissance. Encore des promesses qui iront aux oubliettes, avec les 200 000 emplois de Verhoftadt en 2007 et la hausse du pouvoir d’achat grâce à l’austérité. Il n’y a qu’une seule recette pour l’emploi et les salaires : notre mobilisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.