Les empêcheurs de penser en rond

Pour lutter contre la N-VA et d’autres partis propageant des idées racistes et haineuses, des journalistes bien-pensants se demandent aujourd’hui s’ils ne devraient pas « censurer » l’information en nous cachant une partie de l’actualité. Ces Messieurs-Dames les journalistes se donnent une importance qu’ils n’ont pas. Certes, ils forgent l’opinion publique en servant la propagande de la bourgeoisie, comme on sert la soupe, c’est-à-dire sans même y penser. Ils sont d’ailleurs payés pour ça. Alors ce n’est pas la peine qu’ils nous fassent en plus avaler des bobards lors de leur crise de conscience annuelle ! L’extrême droite ne va pas disparaître avec leurs discours moralisateurs. Seuls les travailleurs politisés et organisés dans un parti communiste révolutionnaire peuvent faire rentrer la bête immonde dans son trou. Si les journalistes commençaient déjà par livrer une information un peu moins pro-patronale et par nous donner de temps en temps la parole, nous serions déjà fort heureux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.