La gale fait son apparition à la STIB

À la suite de l’épidémie de gale, les organisations syndicales du dépôt Stib de Haren ont demandé l’augmentation du nombre de travailleurs affectés au lavage, soit un minimum de 15 agents en plus. Cela permettrait un nettoyage quotidien du poste de conduite et du compartiment voyageur. Mais ce n’est pas au goût de la direction qui dit vouloir d’abord analyser la demande. On sait ce que valent de telles promesses.
Grâce à la technique éculée consistant à faire des analyses à perte de vue, la direction temporise. Les travailleurs ne doivent pas se laisser berner, il y va non seulement de notre santé mais aussi de notre dignité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.