Contre-attaque à la Fnac

Fin février, la direction de la Fnac a annoncé vouloir licencier 56 personnes, soit plus d’un dixième de son personnel en Belgique. Des négociations patron-syndicats ont alors commencé et se sont déroulées sur plusieurs mois. En juin, les employés de quatre magasins, exaspérés par les atermoiements de la direction, entraient en grève. Finalement, ce 2 septembre, la direction a envoyé des lettres de licenciement à 26 travailleurs. Parmi eux, de nombreux délégués combatifs, dont elle veut se débarrasser en premier. A nouveau, les travailleurs ont répondu par la grève. Que le patron essaie de faire fonctionner ses magasins sans eux ! Ses 214 millions de bénéfices, la Fnac les fait uniquement grâce à eux. Ce ne sont pas des licenciements qu’ils devraient avoir mais bien les 214 millions de bénéfices que les actionnaires se font sur leur dos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.