Proximus : Leroy part les poches pleines

La patronne de Proximus, Dominique Leroy, a annoncé sa démission de l’entreprise. C’est elle qui a lancé un plan de restructuration visant à licencier 1 900 travailleurs, plan qu’elle ne négociera même pas vu qu’elle s’en va. Elle a gagné 950 000 euros en 2018, auxquels s’ajoutent 250 000 euros de bénéfices sur les actions Proximus qu’elle a revendues. Si elle a gagné autant c’est justement pour rentabiliser l’entreprise, y compris en licenciant des travailleurs et en externalisant des services. Dans cette société ceux qui détruisent des vies sont récompensés et ceux qui perdent leur emploi sont dénoncés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.