On ne se laisse pas faire !

En novembre, les travailleurs de Bruxelles Propreté s’étaient opposés à un nouveau règlement qui leur imposait de rester plus longtemps au dépôt après le ramassage. Ils avaient alors fait reculer la direction. Celle-ci s’attaque maintenant à ceux qui avaient protesté et qui ont refusé de participer au rattrapage de la collecte en retard. Le 30 janvier, une partie des travailleurs sont cette fois entrés en grève pour faire reculer la direction sur ces sanctions. C’est en répondant coup pour coup aux attaques de la direction qu’on peut la faire reculer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.