GSK : en route vers le paradis patronal

Le mois passé, l’entreprise pharmaceutique GSK a annoncé un plan de restructuration qui vise à supprimer 720 emplois à Wavre. Lors des conseils d’entreprise qui ont suivi l’annonce, la direction de cette firme aux 500 millions de bénéfices, a dû livrer le fond de sa pensée : sous-traitance et encore sous-traitance. C’est le rêve des patrons : la sous-traitance leur permet de diviser les travailleurs et de les mettre encore plus en concurrence les uns avec les autres. Employés, ouvriers, même combat, c’est aux travailleurs de transformer ce rêve en cauchemar !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.