La morale du patron, ce n’est pas la nôtre

Onze travailleurs de la Stib ont été virés pour avoir filouté le système de pointage. C’est clair qu’on a tous besoin de congés payés supplémentaires… Mais se tirer des flûtes comme ça, c’est désorganiser le travail et mettre à mal la solidarité entre nous.

Le licenciement, on est contre parce que tout travailleur a besoin d’un salaire pour vivre.

Et en plus, l’avis du patron, on s’en fiche parce qu’il se moque bien de nos conditions de travail. Ce qui lui importe le plus, c’est que personne n’échappe à son système de pointage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.