Pour renverser la température… renversons le capitalisme !

Un nouveau rapport du GIEC publié récemment conclut que le dérèglement climatique continue de s’accentuer et qu’il provoque son lot de catastrophes naturelles. 

C’est de pire en pire, et cette année, il ne fallait pas aller bien loin pour voir les conséquences de cette aggravation : en Belgique, les inondations ont fait des dizaines de morts et des milliers de sinistrés. Ce rapport du GIEC ne démontre en fait rien de bien neuf, mais il a surtout pour but de tenter de convaincre les chefs d’États et de préparer une nouvelle COP… la 26ème ! Comme s’il s’agissait de les convaincre… et que la 26ème fois serait la bonne. Les politiciens sont incapables de prendre de vraies mesures, parce qu’ils sont à genoux devant les vrais pollueurs : les capitalistes. C’est pour ça qu’ils font la morale aux travailleurs. Pourtant, ce sont les capitalistes qui, dans les conseils d’administrations des entreprises, décident de tout : comment produire et en quelle quantité. Tout ce qui leur importe, ce sont les profits qu’ils peuvent tirer du pétrole, du charbon ou du gaz. Toute cette société repose sur la loi du profit et, tant qu’une minorité de parasites continuera à dicter cette loi, nous continuerons de vivre sur un océan de misère et de détritus. Pour inverser la courbe des températures, il faudra que l’on exproprie ces profiteurs irresponsables !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.