Vaccins : l’égoïsme qui va nous coûter cher

L’inégalité d’accès aux vaccins risque de prolonger la pandémie de Covid-19. Si les pays riches ont déjà vacciné près de 60% de leur population, les plus pauvres en sont à peine à 1%. Face à un virus sans frontières, il aurait été logique d’organiser une vaccination à l’échelle mondiale. Au contraire, dans leur égoïsme national, les Etats occidentaux préfèrent injecter une troisième dose à leurs citoyens plutôt que de les livrer aux pays qui en ont le plus besoin. Ils continuent également à s’asseoir sur les brevets pour empêcher une extension des capacités de production. Le capitalisme et le nationalisme démontrent une fois encore leur caractère criminel. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.