Les préjugés tenaces de la police

Un rapport publié dernièrement montre qu’en cinq ans, l’assistance fournie par la police aux victimes de violences intrafamiliales n’a pas changé d’un poil ! De nombreuses femmes ont toujours droit aux remarques méprisantes et sexistes de policiers qui banalisent les violences. Les formations proposées n’y changent rien : en plus d’être insuffisantes, elles n’intéressent pas grand monde dans les commissariats. Les policiers sont censés régler ces problèmes, mais en fait, ils les font surtout perdurer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.