Archives pour la catégorie Bulletins

Des planchettes dégueulasses

Il y a toujours des problèmes avec les planchettes. Sur le 42, pour le moment, on fait jusqu’à 9 voyages ! Et sur le 79, de 6 à 7 ! Le 59 est bourré du matin au soir, couvre-feu ou pas, et le tenir sur plusieurs voyages, c’est crevant. Quant au 58, la direction a décidé de diminuer les temps de régulation : 13 minutes au lieu de 20 à Yser ! Avec ces planchettes pourries, la direction augmente notre charge de travail au lieu d’augmenter le nombre de bus et de chauffeurs.

Ces bus, c’est du brol

Les nouveaux bus Iveco et Volvo ont de nombreux défauts. Il y a de la rouille, des infiltrations d’eau, des problèmes avec les sièges conducteurs… Et c’est du neuf, faut pas demander quand ça va s’user ! La direction achète du matériel de mauvaise qualité pour faire des économies et le fait réparer sous garantie. Les techniciens Iveco et Volvo sont des habitués des dépôts. Finalement, la direction se fout pas mal des travailleurs et des usagers ; son rôle est de réduire les dépenses au maximum.

Crise Covid : l’opacité la plus totale

Encore deux cas de Covid-19 dans les ateliers à Haren… Aucune mesure n’a été prise. Aucun dépistage supplémentaire, aucune quarantaine pour les collègues qui ont été en contact avec eux. La direction continue à considérer notre santé comme quantité négligeable… En limitant la communication au minimum sur les cas, elle cache sciemment l’ampleur du problème et continue à tous nous mettre en danger.

Grève du 29 mars : petit débriefing

A la Stib, la grève a été bien suivie. 75% de chauffeurs de bus ne roulaient pas, 65% chez les trams. Au métro, seule une ligne circulait. Dans certains ateliers, on est descendu à près de 20% des effectifs. Il y a eu un piquet à Delta mais il en aurait fallu partout, avec des actions, pour qu’il y ait une chance qu’une suite s’impose. Or, tôt ou tard, il va bien falloir prendre notre sort en mains.

La grève des ateliers est dans l’air

La direction de la Stib prépare une grande réorganisation des ateliers bus et on sait que ça ne va pas être bon pour les travailleurs. Elle a déjà fait savoir qu’elle muterait de nombreux mécaniciens, ce qui aura comme conséquence d’augmenter la charge de travail de tous. Il faut engager et puis c’est tout. Il est grand temps qu’on diminue la charge de travail de tout le monde. La colère couve dans les ateliers et la grève pourrait bientôt être à l’ordre du jour…