Refus d’aide par les CPAS

Le CPAS d’Anvers a été pointé du doigt pour avoir refusé l’aide sociale à une personne dans le besoin en mentionnant, notamment, qu’elle ne parlait pas le néerlandais. Il est scandaleux de refuser cette aide financière à des personnes qui n’ont pas d’autres ressources pour vivre, que ce soit pour une raison de langue ou pour n’importe quelle autre raison. Yvan Mayeur, le président socialiste du CPAS de Bruxelles fait mine de s’indigner contre la présidente NVA du CPAS d’Anvers, mais refuser l’aide sociale est une pratique de plus en plus courante de nombreux CPAS, à commencer par celui de Bruxelles ! Celui-ci a d’ailleurs été récemment dénoncé par les maisons médicales du quartier, car il refuse l’aide médicale urgente à de nombreuses familles en situation illégale qui se trouvent ainsi privées des soins médicaux les plus élémentaires. Au XXIème siècle, alors que la science, la technique, la productivité du travail ont atteint des niveaux inégalés par le passé, il est inadmissible qu’une partie de la population se retrouve dans le dénuement le plus total. Ce n’est pas une fatalité mais une conséquence du système capitaliste, qui fait qu’un être humain n’a de valeur que par le profit que peuvent en tirer une poignée de nantis rassasiés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.