Une violence insupportable

Plus d’une centaine de femmes ont été agressées sexuellement le soir du nouvel an par des bandes d’hommes ivres, principalement autour de la gare de Cologne, mais aussi dans d’autres villes du pays. Les partis d’extrême droite se sont empressés de remettre en cause l’accueil des migrants, sous le prétexte qu’il y en aurait parmi les agresseurs. Il est probable qu’il y ait effectivement des migrants parmie eux. Mais par rapport au million de migrants arrivés cette année en Allemagne, cela correspond à la fraction habituelle de machistes violents qui peuplent les culs de basse fosse de la société, et qui traitent les femmes comme des objets de plaisir. Car les violences contre les femmes font partie de l’ADN de cette société capitaliste. Viols, trafics, prostitution, crimes d’honneur, violence conjugale, mutilations génitales, viols de masse. D’une manière ou d’une autre, une femme sur trois dans le monde est victime, à des degrés divers, de violence physique ou sexuelle, y compris dans les pays les plus développés. Les guerres, qui ramènent les hommes au niveau d’animaux, les religions qui leur enfoncent dans le crane que la femme est leur subordonnée, le patriarcat, héritage du passé, tous concourent à faire de la femme la première exploitée dans cette société.
Voilà le monde barbare dans lequel nous vivons et c’est une raison suffisante pour vouloir le changer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.