Tous ensemble ? Non !

Une manifestation a réuni 5000 travailleurs de la sidérurgie à Bruxelles le 15 février dernier… avec leurs patrons ! Évidemment, si les patrons envoient les salariés de leurs entreprises manifester, ce n’est pas pour augmenter les salaires ou réduire le temps de travail. Les patrons revendiquent d’être protégés par l’Europe contre les importations à bas coût en provenance de Chine et se posent en défenseurs des emplois européens. Ce sont ces mêmes patrons qui délocalisent, restructurent et licencient à tours de bras, qui réclament des baisses de charges sociales pour augmenter leurs profits sur le dos des travailleurs. Ce sont ces patrons qui se plaignent qu’il y a « trop d’État » et qui viennent maintenant pleurnicher auprès de l’État pour qu’il les protège contre plus fort qu’eux, avant de se retourner, demain, contre les ouvriers qu’ils ont mobilisés aujourd’hui. Les travailleurs n’ont pas à se laisser embarquer dans de telles mascarades !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.