Là où il y a de la gêne, il n’y pas de profits

ob_a5fa89_fraude7Des millions de documents provenant d’un bureau d’avocats spécialisés dans la création de sociétés offshores ont été publiés et analysés par des centaines de journalistes a travers le monde. Les offshore sont des sociétés écrans non soumises à l’impôt et créées dans des paradis fiscaux où ne résident ni les propriétaires ni la direction de la société. Les pays qui permettent la création de sociétés offshores sont entre autres les îles Caïmans, l’Irlande, Malte ou le Panama.
L’enquête réalisée par une association internationale de journalistes d’investigation dévoile que des chefs d’ État, des milliardaires, des grands patrons, des sportifs de haut niveau, des banques et des grandes entreprises ont crées des offshores. La presse n’a pas encore révélé toute l’information. Mais on sait déjà que rien qu’en Belgique, plus de 700 très riches sont concernés. Il est évidemment choquant qu’en toute légalité les grands bourgeois fraudent l’impôt, et que dans le même temps leurs politiciens imposent l’austérité aux travailleurs pour combler le déficit de l’ État. Les travailleurs qui, eux, ne peuvent pas frauder, paient pour les riches qui, eux, le font allègrement. Les offshores servent à blanchir l’argent de la drogue et de toutes sortes de trafics, amis elles permettent aussi, en toute légalité, aux capitalistes et à leurs mais, de mettre leurs profits à l’abri de l’impôt. Pourquoi se gêneraient-ils, puisque ce monde est fait pour eux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.