Suppression de lits d’hopitaux

Le gouvernement wallon veut économiser une centaine de millions d’euros dans les infrastructures hospitalières en supprimant un quart des lits. Comme s’il y avait trop de lits d’hôpitaux ! C’est un déni des progrès de la médecine et de la croissance démographique. Pour les ministres, le nombre de lits doit être diminué jusqu’à ce que commencent les files d’attente de patients. À la moindre crise sanitaire ce sera la catastrophe. La mutualité socialiste Solidaris demande une application graduelle de la réforme et un réinvestissement des économies dans les soins de santé. C’est masquer le rôle de l’État qui économise sur les services à la collectivité pour permettre à la bourgeoisie de payer moins d’impôts, de taxes et de cotisations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.