Pénurie de médecin en approche

Depuis l’instauration de l’examen de sélection des candidats en médecine dans les universités belges, de plus en plus de jeunes décident de partir faire leurs études à l’étranger. De nombreux étudiants se tournent par exemple vers la Roumanie qui a ouvert une filière d’étude de médecine en langue française.
Tout le monde sait à quoi ressemble le système de santé belge : des salles d’attente toujours bondées, des horaires de médecin démentiels qui doivent souvent se contenter de 5 minutes par patient pour ne pas accumuler de retard et toujours plusieurs mois d’attente pour avoir un rendez-vous chez un spécialiste.
Nous manquons de médecins. Pourtant, les responsable politiques mettent de plus en plus de barrières à leur formation : numerus clausus et maintenant examen d’entrée. C’est une politique irresponsable !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.