Grève chez Mecamold

Les travailleurs de Mecamold à Herstal, société de fabrication de moules de pneu, se sont mis en grève fin novembre avec occupation du site.
Ils rejettent les conditions du plan de relance du groupe Keravalon qui a racheté Mecamold en mai dernier : près d’un tiers de la centaine d’emplois supprimés, gel des salaires et saut d’index, blocage de l’évolution barémique, passage de 36 à 37h en moyenne par semaine, journée de 12 h et semaine de 60 h en cas de pic de production.
Et enfin, le plus odieux de tout, la prime de départ de 750 euros brut par mois et par année d’ancienneté ne sera accordée à ceux qui quittent l’entreprise que si ceux qui restent acceptent ces conditions de surexploitation !
Les travailleurs de Mecamold ont intérêt à maintenir la pression en continuant de se mobiliser s’ils ne veulent pas être renvoyés au XIXe siècle !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.