Le nationalisme, c’est toujours la guerre

L’Azerbaïdjan a relancé la guerre contre l’Arménie pour le contrôle du Haut-Karabakh, une région sécessionniste à majorité arménienne. Le conflit remonte à l’effondrement de l’URSS durant laquelle les bureaucrates des deux républiques se sont lancés dans une politique martiale de surenchère nationaliste et de nettoyage ethnique pour renforcer leur pouvoir. Les habitants des deux pays n’ont rien à attendre de dirigeants criminels qui ne leur apportent que des morts et des destructions. 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *