Pour sauver la Santé

Le mouvement de grogne continue de s’étendre dans les hôpitaux. Les travailleurs des soins intensifs et des urgences d’Érasme, qui poursuivent la grève depuis une semaine, ont été rejoints ce lundi 14 juin par ceux de plusieurs hôpitaux publics à Bruxelles et en Wallonie. Les belles paroles de Vandenbroucke et De Croo ont laissé place à la colère. Les effectifs sont toujours aussi insuffisants, les horaires aussi interminables et les salaires toujours aussi bas. Les fausses promesses de la veille font même place à des attaques : il est prévu d’amputer les salaires ! C’en est trop pour les soignants. Pour réanimer les hôpitaux à l’agonie, ils ont décidé de se battre : une nouvelle grève est prévue le 17 juin. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.