Aéroport de Charleroi : la flexibilité, c’est assez !

Les employés de l’aéroport de Charleroi ont débrayé pendant deux heures. Ils en ont ras-le-bol d’être pressés comme des citrons. Sous prétexte de la Covid, la direction a réduit les effectifs mais la charge de travail n’a pas baissé. Deux travailleurs en ont fait un infarctus ! La direction compte encore diminuer le personnel et les salaires. La pandémie a bon dos pour justifier tous les coups fourrés. La flexibilité n’est pas à négocier, elle doit être rejetée. Rien de tel qu’une bonne grève pour le rappeler. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.