Les violences faites aux femmes à la Stib

La direction aime parler de sa politique pour favoriser l’engagement de travailleuses à la Stib. Mais, en réalité, elle ne fait pas grand-chose pour mettre fin au harcèlement sexuel et au sexisme que subit le personnel féminin mais aussi les navetteuses. A l’occasion de la journée contre les violences faites aux femmes, des travailleuses de la Stib ont dénoncé la situation au sein de l’entreprise et sur le réseau. Elles ont exigé la fin de l’impunité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.