Brussels Airlines : grève de haut vol

Le 20 décembre, la moitié des avions de Brussels Airlines est resté clouée au sol. Les horaires à rallonge, les vols qui s’enchaînent, les temps de repos arbitraires et le manque d’effectifs ont fait déborder le vase et les travailleurs sont partis en grève. La direction avait pourtant essayé de freiner le mouvement en menaçant les travailleurs d’astreintes. Sans succès, car les travailleurs ont été nombreux à débrayer. Une centaine d’entre eux ont même manifesté en uniforme dans le hall d’entrée de l’aéroport. C’était l’occasion de montrer aux voyageurs, eux aussi des travailleurs, que leurs problèmes sont les mêmes, que les patrons sont les seuls responsables et la grève la seule solution.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.