Assez de discours, des mesures!

L’augmentation de la fréquentation des transports en commun avec le recul de la pandémie s’accompagne d’une recrudescence des agressions contre le personnel. Les directions de la SNCB, De Lijn, la Tec et la Stib ont fait un appel au respect dans les médias. Cela ne peut pas faire de tort mais que font-elles sur le terrain pour empêcher que cela ne se produise ? À la Stib, il faut des accompagnateurs dans les véhicules et les stations ! En attendant des engagements, les contrôleurs peuvent très bien remplir ce rôle. Mais ça coûte beaucoup plus cher qu’un appel dans les médias et la direction donne la priorité aux économies et pas à notre sécurité…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.