Frontex, l’agence de la honte

Un document interne de l’agence européenne Frontex avoue comment celle-ci couvre depuis des mois le refoulement de réfugiés depuis la Grèce en les faisant passer pour des opérations de prévention au départ de la Turquie. Cette réalité, déjà documentée par de multiples témoignages et vidéos, prouve une fois de plus l’hypocrisie et la duplicité criminelle des dirigeants européens si prompts à dénoncer les violations des droits de l’homme partout dans le monde, sauf chez eux. Et ce n’est pas la démission d’un directeur bouc émissaire qui y changera quelque chose !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.