SNCB: mobilisation contre les coupures budgétaires

Le front commun syndical a distribué des tracts dans la gare de Namur le mercredi 12 novembre pour dénoncer les mesures d’économie prévues par l’accord gouvernemental. Jo Cornu, le patron de la SNCB, a déclaré que les heures prestées par les cheminots sont insuffisantes par rapport au salaire qu’ils touchent, que les compensations en cas de retard peuvent être abaissées au niveau des minimas européens et que les trains peuvent rouler sans accompagnateur. Les cheminots ont bien raison de se mobiliser contre le plan d’austérité; le pays doit être paralysé le 15 décembre. Mais il faudra une suite à la mobilisation pour faire reculer le gouvernement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.