Archives pour la catégorie Uncategorized

Pfizer : avidité illimitée

Malgré les profits records annoncés par Pfizer cette année, le groupe a décidé de licencier 38 travailleurs sur le site de distribution de Zaventem. Il prévoit effectivement « d’optimiser l’organisation de la chaîne d’approvisionnement » en délocalisant le service de planification en Roumanie. Ainsi, les 8,3 milliards de bénéfices versés l’année dernière aux actionnaires, auxquels se rajouteront les nouveaux milliards engrangés cette année, ne suffisent pas à ces richards qui en demandent toujours plus. Peu leur importe de briser la vie de quelques dizaines de travailleurs tant que les dividendes ne cessent de grimper.

Une « générosité » toute bourgeoise

Le gouvernement voudrait nous faire croire qu’il va refinancer la santé avec une taxe sur les « épaules les plus larges ». Mais que les bourgeois se rassurent, le taux de la taxe est de… 0,15%. Pas de quoi écorner les fortunes qui dorment dans les banques belges, ni renflouer solidement le secteur de la santé qui craque de partout. Sans compter que les riches jouent franc jeu ne vont pas se priver d’utiliser toutes les combines possibles pour cacher leur magot ici ou ailleurs. Les travailleurs de la santé, comme les autres, n’ont rien à attendre des gouvernements à la solde de la bourgeoisie pour leur venir en aide.

Fornieri, un patron arrosé d’argent public

Le sulfureux François Fornieri vient de recevoir un prêt de 6 millions d’euros de la région wallonne ! Ancien dirigeant de Nethys avec Stéphane Moreau, trempant dans les mêmes magouilles, Fornieri avait entre autres essayé d’utiliser sa position pour acquérir à bon compte des filiales (Win et Elicio) de la société. Le pot aux roses avait été rendu public et la région wallonne avait porté plainte contre lui, annulant les ventes. Il est toujours sous le coup d’enquêtes judiciaires.
Pourtant, cela n’empêche pas la région, quelques mois plus tard de prêter 6 millions d’euros à la société Protection Unit, dont Fornieri est l’un des principaux actionnaires.
Au lieu de permettre à des magouilleurs fraudeurs de s’enrichir, ces fonds publics devraient être alloués à améliorer les services publics.

On ne se laisse pas faire !

En novembre, les travailleurs de Bruxelles Propreté s’étaient opposés à un nouveau règlement qui leur imposait de rester plus longtemps au dépôt après le ramassage. Ils avaient alors fait reculer la direction. Celle-ci s’attaque maintenant à ceux qui avaient protesté et qui ont refusé de participer au rattrapage de la collecte en retard. Le 30 janvier, une partie des travailleurs sont cette fois entrés en grève pour faire reculer la direction sur ces sanctions. C’est en répondant coup pour coup aux attaques de la direction qu’on peut la faire reculer.

Pas d’économies sur la télé publique !

A la VRT, plusieurs centaines de travailleurs sont entrés en grève le 27 janvier pour protester contre le licenciement de leur CEO. C’est bien rare que les travailleurs défendent leur patron ! En fait, derrière cette contestation, ils protestent contre les économies massives que le gouvernement flamand veut faire sur leur dos et que le dirigeant a refusé de mettre en œuvre.
Le conflit dure déjà depuis plusieurs mois. Cette fois, les travailleurs ont choisi l’arme de la grève. Ils sont sur la bonne voie car elle est le plus efficace des outils pour faire ployer les patrons.

Madame Moins frappe encore

Maggie de Block a encore trouvé une nouvelle manière de s’attaquer aux soins de santé : elle veut fermer 17 maternités – quasiment une sur cinq en Belgique – sous prétexte qu’elles sont trop petites et donc couteraient trop cher pour chaque naissance. Cela va imposer aux femmes de couvrir plus de distance à chaque visite. Non, les accouchements, ça ne se fait pas sur rendez-vous, c’est pour cela qu’il faut pouvoir les faire près de chez soi!

Stéphane Moreau : il paie et il est acquitté

Le multi-récidiviste Stéphane Moreau vient d’être acquitté dans une affaire de fraude à la société de logements de la commune d’Ans dont il était le bourgmestre. Pour les riches, la justice a créé la « transaction pénale » qui permet d’acheter un acquittement en échange du paiement d’une amende. Stéphane Moreau, qui ne manque pas d’argent détourné, peut ainsi échapper à une énième procédure judiciaire. La transaction pénale est fondamentalement injuste car les pauvres, eux, n’ont aucune possibilité d’échapper à la justice.