Coup de gueule à AB Inbev

Lassés de se plaindre du manque de personnel et de réclamer la régularisation des travailleurs en contrat précaire, les ouvriers de la logistique d’AB Inbev à Jupille sont partis spontanément en grève ce mardi 28 avril. Ils ont été rejoints rapidement par les employés et les ouvriers de la production. A Inbev comme ailleurs, les patrons prévoient volontairement un nombre insuffisant de travailleurs et complètent au jour le jour avec des intérimaires. Certains d’entre eux sont là, à titre temporaire, pendant des années ! Et chez Inbev, 20% des travailleurs sont soumis à ce régime, qui les prive de tout avenir. C’est comme ça que les actionnaires d’Inbev accumulent, année après année, des bénéfices plantureux tandis que les travailleurs usent leur vie et leur santé.
La vitesse avec laquelle le mouvement spontané a fait tâche d’huile montre bien que tout le monde en a marre. Et qu’il ne faut qu’une étincelle pour mettre le feu aux poudres. A Inbev comme ailleurs…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.