Les loups se mangent entre eux

Les représentants patronaux du secteur de la construction se plaignent du « dumping social » européen. Le système actuel permet à des entreprise issues de pays où les salaires sont bas et la sécurité sociale est limitée, de faire travailler leurs salariés dans les autres pays de l’union européenne. Cela risquerait de faire perdre, toujours selon les patrons, près de 20 000 emplois dans les années qui viennent. Pourtant, les patrons de la construction n’ont jamais été très regardants sur le travail au noir ou le recours à des travailleurs immigrés qu’ils payent avec un lance-pierre. Et la même chose est vraie pour les patrons du transport routier qui se plaignent de la concurrence de plus rapaces qu’eux !
Les travailleurs n’ont pas à entrer dans cette logique qui veut les opposer les uns aux autres pour mieux les exploiter. Il faut des droits égaux pour tous, dans tous les pays. Cela seul mettra fin à la concurrence entre nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.