Licenciements à MacTac

Le 23 avril, la direction de l’entreprise Mac tac, qui fabrique du papier adhésif, a annoncé lors d’un conseil d’entreprise, qu’elle lançait la procédure Renault car elle voulait restructurer. La direction du groupe veut licencier 131 travailleurs sur le site de Soignies et 44 à Genk. Mac Tac a été racheté en 2014 par un fond d’investissements, c’est-à-dire une société qui par excellence entend augmenter ses profits à tout prix, et tant pis si des familles de travailleurs se retrouvent dans la misère, du moment que les actionnaires empochent un peu plus d’argent. Eux et nous, nous ne sommes pas dans le même bateau !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.