NV-A : changement de signe pas de politique

Le parti de Bart de Wever, en passant du V de la victoire à la main ouverte, cherche clairement à se donner une image de progrès social. Mais une apparence seulement, car « les mains qui poussent ensemble pour faire avancer », cela veut dire en réalité que les travailleurs doivent se retrousser les manches pour augmenter la productivité et les bénéfices. Ce n’est pas une main tendue, c’est une main levée en signe de stop, car les nationalistes flamands veulent arrêter les travailleurs immigrés. C’est aussi un signe de danger, car cette extrême-droite veut présenter les syndicats comme une nuisance à éliminer. L’idéologie de la NV-A est un poison pour la classe ouvrière de tout le pays, qui doit le combattre sans relâche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.