Espagne : ils ne pourront pas bâillonner la révolte

Impuissant à combattre le chômage, le gouvernement espagnol s’attaque au droit à manifester et pénalise les actions collectives. Ainsi s’opposer à l’expulsion d’une famille insolvable pourrait coûter 30 000 euros d’amende. Des manifestants se sont rassemblés à Madrid pour dénoncer cette « loi bâillon ».
Le gouvernement de droite de Rajoy aura beau faire, ce ne sont pas ses menaces qui empêcheront les classes populaires de contester dans la rue…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.