La déchéance du PS français

L’extension de la déchéance de la nationalité aux binationaux nés en France est devenue un des sujets principaux de la politique française depuis son évocation par Hollande au lendemain des attentats du 13 novembre.
Le coup joué par Hollande visait à doubler l’opposition sur sa droite par une mesure tirée de l’idéologie du Front national. À chaud, juste après les attentats, quand tous les parlementaires ne juraient que par leur « unité nationale », il s’est trouvé très peu de voix pour dénoncer cette mesure. Depuis, elle est devenue un casse-tête juridique et politique, pour la droite comme pour la gauche.
Toutes ces rivalités à propos d’une mesure qui est autant symbolique que réactionnaire sont la conséquence de l’unanimité de toute cette classe politique, au sein de laquelle personne ne met en cause l’intervention militaire des grandes puissances au Proche-Orient et en Afrique. Les attentats terroristes ne sont pourtant rien d’autre que le retour de boomerang de ces guerres en occident ! Mais ça, ils ne veulent pas qu’on en parle !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.