Allemagne : ni sexisme ni racisme

Plus de 500 femmes ont déposé plaintes à Cologne pour vols, violences et agressions sexuelles commis le soir du nouvel an. D’après les victimes et les interpellations, il s’agit de migrants.
L’extrême droite s’est immédiatement saisie de l’émotion en faveur des victimes pour relancer sa campagne contre les migrants et la politique du gouvernement jugée trop généreuse envers eux.
Les actes crapuleux auxquels une part infime de migrants a pu participer deviennent le prétexte pour lequel plus d’un million d’entre eux, et des centaines de milliers marchant vers l’Allemagne, risquent de voir leur situation s’aggraver.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.