Ce sont les entreprises qui fraudent

En 2015, la moitié des entreprises qui ont été contrôlées étaient en infraction avec la législation sociale : les travailleurs étrangers n’étaient pas payés au salaire minimum ou encore ils prestaient trop d’heures supplémentaires. La droite a pour habitude de traiter les chômeurs de fraudeurs et de les rendre responsables de dépenses excessives de la sécu. Que des patrons, qui font partie de leur électorat, fraudent et la sécu et les travailleurs, la NV-A et le MR ne trouvent rien à y redire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.