Les socialistes tiennent la matraque à Calais

Le démantèlement du bidonville de la « jungle » à Calais s’est fait, comme il fallait s’y attendre, dans la violence. La police a chassé les migrants et détruit leurs abris de fortune.
Les « solutions» que veut imposer le gouvernement à des femmes et des hommes qui ont franchi mille obstacles pour tenter de se rendre outre-Manche et qui se retrouvent bloqués en France, ce sont des centres dits d’accueil, provisoires, dans des conteneurs chauffés. Nombre de migrants les refusent.
Résultat : un grand nombre de ces migrants retournent dans les bois ou vers d’autres bidonvilles du même type que celui de Calais, qui grossissent à vue d’œil. Voilà l’une des retombées des bombardements que la France de Hollande et Valls pratique au Moyen-Orient. Lamentable et révoltant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.