Restructuration chez C.P. Bourg

La direction de l’équipementier a annoncé le licenciement de 88 travailleurs sur 225 à Ottignies. L’entreprise avait déjà procédé à des licenciements en 2009 et 2013. Toujours les mêmes prétextes : « la crise de 2008 », « la concurrence asiatique » ; toujours les mêmes promesses : « un plan de redéploiement », « des nouveaux produits ». Le groupe est bénéficiaire, mais pas assez pour les capitalistes qui le possèdent. Demander plus d’investissement dans la recherche et le développement, comme les politiciens et certains syndicalistes, est illusoire. Les richesses produites par les travailleurs sont dans les poches des propriétaires capitalistes et c’est là qu’ils doivent aller ensemble chercher l’argent pour s’assurer un avenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.