Non à la criminalisation des migrants

Le gouvernement poursuit sa propagande de criminalisation des migrants. Début octobre, le domicile de 4 personnes qui hébergeaient chez elles des migrants a été perquisitionné. Serrures forcées, placage au sol par des policiers armés, rien ne leur a été épargné et 2 d’entre elles ont été arrêtées pour 24 heures. Les policiers font tranquillement leur démonstration de force dans le but de nous intimider, avec la bénédiction du gouvernement. Si nous voulons être forts, il nous faut refuser cette idéologie qui nous divise et garder à l’esprit que, belges ou immigrés, nous avons surtout un intérêt commun : nous débarrasser du patronat qui nous exploite dans l’unique but de s’enrichir encore d’avantage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.