Un coup dans l’eau pour le plan alcool

La ministre de la santé De Block a annoncé une « clarification » de la règlementation sur la vente d’alcool aux mineurs entre 16 et 18 ans. En réalité, comme toutes les mesurettes qu’elle propose, celle-ci est dérisoire face au problème de santé publique que représente la consommation excessive d’alcool. Les organisations travaillant sur le terrain demandent depuis longtemps la mise en place de mesures qui ont démontré leur efficacité dans d’autres pays comme l’interdiction de la publicité sur l’alcool et la limitation de l’accès à celui-ci (dans les stations-service, les magasins de nuit, les distributeurs automatiques…). Mais cela impliquerait de s’opposer aux grands groupes dont les profits dépendent de la vente d’alcool. La ministre n’y est de toute évidence pas prête, privilégiant la santé du portefeuille des brasseurs plutôt que celle de la population.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.