Les profits ou la santé, ils ont choisi…

Plus de 400 médicaments manquent en Belgique. Certains sont des antibiotiques ou des anticancéreux indispensables au traitement et à la survie de certains patients. Combien de morts cette pénurie a-t-elle déjà causé ? Aucune étude n’a été commandée par le gouvernement.
Les firmes pharmaceutiques fixent librement la quantité de médicaments qu’elles produisent et le prix auquel ils sont vendus. Tout ça au plus grand mépris de la vie des malades. Certains s’offusquent de ce que ces choix ne seraient pas « éthiques ». Mais c’est faire preuve d’une bien grande naïveté : dans une économie capitaliste, le but des investisseurs n’a jamais été de rendre service à la population mais de faire du profit. Le secteur des médicaments ne fait pas exception à cette règle, aussi scandaleux que cela puisse être.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.