Condamnés à mort pour pauvreté

Le collectif « les morts de la rue » a recensé 566 personnes mortes des conséquences de la vie à la rue, en 2018 en France. Mais le chiffre réel des morts est sans doute beaucoup plus élevé, tant ces personnes dénuées de tout sont pour la plupart invisibles. Selon l’institut officiel de statistiques français, le nombre réel de morts dues à la vie à la rue serait presque six fois supérieur à ce chiffre. Des hommes, des femmes et des enfants morts dans un parking, une bouche de métro, une cage d’escaliers où ils avaient trouvé refuge pour la nuit. Souvent tout à côté de grands immeubles vides, mais bien gardés. Est-ce vraiment ainsi que nous voulons vivre ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *