Un beau ciel grève

Depuis février, les contrôleurs aériens de Skeyes, la société en charge du trafic aérien, sont entrés plusieurs fois en grève. Ils remettent en cause les abus de la direction. Par exemple, le règlement prévoit des coupures de 11h minimum entre deux services et deux jours de congé par semaine. Or, nombreux doivent prester jusqu’à 12 jours d’affilée ! Les chefs irresponsables surchargent tellement les travailleurs que ces derniers craignent pour la sécurité du trafic aérien. S’il y un jour un accident, c’est à eux qu’on fera porter le chapeau !
Les luttes chez Ryanair ont montré que les travailleurs du ciel sont capables de mener des luttes victorieuses contre leur patron. Les contrôleurs aériens ont bien raison de se défendre à leur tour !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.