Notre corps nous appartient !

Après une tentative ratée pour faire passer un projet de loi autorisant l’avortement en Argentine l’été dernier, le sujet est revenu sur le devant de la scène suite à l’horrible histoire de la petite Lucia. Cette enfant de 11 ans s’est retrouvée enceinte, violée par le compagnon de sa grand-mère. Alors qu’elle réclamait un avortement – pourtant autorisé par la loi en cas de viol – les médecins de l’hôpital où elle se trouvait se sont tous déclarés objecteurs de conscience, refusant de l’aider pendant plus d’un mois, jusqu’à ce qu’ils lui fassent subir une césarienne pour tenter de garder le fœtus vivant. Cette prise de pouvoir abjecte des hommes sur le corps d’une petite fille se passe de mots. Il faudra encore aux femmes beaucoup de combats pour que le simple fait de contrôler leur propre corps devienne une réalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.