Titres services : des profits pour pas un rond !

Une partie des travailleurs des titres services ont fait grève ce mercredi 8 janvier car les patrons de ce secteur refusent de payer l’augmentation de salaire de 1,1% pourtant prévue par la convention collective. Déjà que 11 euros de l’heure, ce n’est vraiment pas lourd !
En réalité, les patrons ne veulent pas lâcher les 1,1% tant que l’État ne s’engage pas à les leur payer ! Car le fond de l’affaire, c’est quand même que les profits de ces entreprises de titres services sont entièrement finan-cés par l’État. Pour chaque travailleur, elles reçoivent 25 000 euros d’argent public. Il faut encore ajouter les 9 euros de l’heure payés par le client. Sur un salaire de 11 euros de l’heure, autant dire que c’est un business juteux ! Les salaires dans les titres services sont misé-rables et les travailleurs ont bien raison de se mettre en grève. Et une grève, c’est aussi l’occasion pour ces tra-vailleurs de se rencontrer, de se sentir forts ensemble.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.