Pas une deuxième fois !

Les infrastructures des écoles tombent en ruine à Bruxelles et en Wallonie. Selon les estimations, c’est près d’un milliard d’euros qu’il faut débloquer pour les rénovations.
Ce n’est pas un nouveau constat, ce délabrement est le résultat de décennies de désinvestissements scolaires.
Or, on apprend maintenant que le ministre Daerden veut faire appel à l’épargne des particuliers pour financer la rénovation… C’est le comble ! Alors même que l’État se sert déjà bien suffisamment dans les poches des travailleurs au travers des impôts, il faudrait aussi maintenant puiser dans nos économies ? Les travailleurs contribuent bien à assez au fonctionnement de la société, il est temps d’aller chercher l’argent où il est : dans les poches des patrons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.