Pour les artistes, le gouvernement sort le violon mais pas le portefeuille

Après plusieurs semaines d’attente, le gouvernement vient d’annoncer… qu’il prévoit de réfléchir dans les prochaines semaines aux modalités d’une reprise des activités culturelles. Il fait donc mine de s’occuper enfin des travailleurs de ce secteur en leur promettant de satisfaire leur « besoin de s’exprimer », comme l’avait annoncé la Première ministre le mois dernier. Mais, pour 70% d’entre eux, qui ne peuvent prétendre au « statut d’artiste » et donc au chômage, et qui n’ont donc pas touché un centime depuis le confinement, cette annonce a de quoi mettre en colère. Ce n’est pas de s’exprimer dont ils ont besoin aujourd’hui, mais bien de manger. Les ministres, en versant une petite larme, sont tous d’accord pour leur donner un petit quelque chose, mais il faudra encore se contenter de promesses. Toute cette comédie détone avec la rapidité et la générosité dont ils ont fait preuve envers le patronat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.