Ce n’est pas mieux ailleurs

Le permanent de la CGSP s’est particulièrement distingué comme un lécheur de botte de patrons. Et donc, beaucoup d’affiliés ont changé de syndicat. Bien sûr, c’est compréhensible. Ce n’est pas la première fois que ça arrive et ce ne sera certainement pas la dernière. 

Le problème, c’est que l’herbe n’est pas plus verte ailleurs. Car les 3 bureaucraties syndicales, c’est chou vert et vert chou. 

Au contraire, il faut secouer le cocotier mais surtout, il faut s’organiser entre nous de manière démocratique et quelle que soit notre affiliation syndicale. Ce sera nous qui déciderons de quand et comment on s’oppose à la direction et plus les permanents. Les syndicats, il ne faut pas les quitter, sauf s’ils nous jettent dehors ! 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *